Présentation

 

« Quelques mois avant sa mort, Jean Anouilh décide de publier Thomas More ou l’homme libre, comme un post-scriptum. Dans ce texte admirable, à mi-chemin entre le théâtre et le cinéma, il met en scène l’un de ces héros solitaires, cousins d’Antigone et de Becket, qui ont trouvé le bonheur au-delà du désespoir. Thomas More, Chancelier d’Angleterre, ami d’Henry VIII, père de famille, refuse de signer l’acte de fondation de l’Eglise anglicane, qui permet au roi de divorcer tranquille…Thomas est jeté en prison et court à sa perte en toute sérénité, sans rancune, dans la solitude. Thomas perdra sa tête pour n’avoir pas voulu la courber. « Il ne faudrait jamais grandir », l’une des phrases clés d’Anouilh, s’adapte au gâchis de l’âge adulte comme aux revers du pouvoir absolu.

Avec Thomas More, Jean Anouilh, en sortant, a laissé sa clé sur la porte. »

D'après Didier Van Cauwelaert

Localisation

Théatre des Sablons

70 Avenue du Roule
92200 Neuilly-sur-Seine